Qui suis-je

Bonjour à toutes !

J’ai 34 ans, je suis en couple depuis 7 ans, j’habite en banlieue parisienne. Comme vous le comprendrez, je souhaite rester anonyme, tout en partageant mes trouvailles sur le vaginisme.

J’ai découvert que j’étais atteinte de vaginisme à mes 17 ans. C’est à dire que j’ai passé la moitié de ma vie avec le fléau du vaginisme primaire. Je suis passée par des phases de bas et de haut pour essayer de le résoudre. J’ai toqué à plusieurs portes mais toutes n’ont pas été utiles. D’autre part, j’ai aussi évoluée personnellement. Aujourd’hui, on trouve pas mal d’informations sur ce qu’est la vaginisme (contrairement à l’époque) mais j’ai eu envie de créer ce blog pour exposer les différentes méthodes que j’ai testées, une sorte de retour d’expérience avec des conseils pratico-pratiques. J’ai appris énormément de choses sur moi, mon caractère mais aussi mon corps durant ce long chemin. Cette dernière année seulement, j’ai réussi à passer du niveau 1 au niveau 4 du dilatateur Velvi, je vais vous expliquer comment et pourquoi je n’avais pas réussi avant. J’ai eu la chance d’avoir une « mentor » qui a croisé mon chemin, suite à son divorce (un choc), elle a guéri en 4 mois ! C’est pour vous dire que chacune avance à son rythme ! Elle m’a donné de précieux conseils qui m’ont amené sur la voix de la guérison, j’aimerai à mon tour vous en faire profiter.  Je ne suis pas encore totalement guérie mais j’ai créé ce blog dans le but de m’accompagner dans la guérison finale, tout en partageant ma longue expérience avec vous.

On va parler sur ce blog de beaucoups de choses différentes parceque la clé de la guérison, c’est de multiplier les méthodes et ne pas les faire les une après les autres ! On va donc parler de méditation, sophrologie, kinésithérapeute, hypnose, sexologue, ostéopathe mais aussi de la féminité, du touché, de se faire plaisir, du sport, de la confiance en soi, de devenir tactile, du phénomène de déni, de l’insémination artificelle, de l’érotisme, du développement personnel, d’accepter son corps, de la persévérance, du lâcher-prise… et bien d’autres choses encore !!!

La bonne nouvelle, c’est que le vaginisme se guérit très bien ! C’est déjà bien de se l’imaginer. Oui, oui, c’est possible ! Véritablement.

Par contre, je vous préviens tout de suite, il faudra de la détermination, une rage de vaincre pour gagner ce combat. Etes-vous prête ? réellement ?

L’avantage c’est que vous allez apprendre énormément sur vous. Vous allez vous rendre compte que vous aviez négligez une partie de vous-même jusqu’à présent et la vie vous empêche finalement d’avancer tant que vous n’aurez pas réglé quelques différents avec vous-même. C’est un mal pour un bien on pourrait même dire ! Alors essayez de profiter de ce chemin vers vous-même, il sera tout aussi important que la finalité.

Ce que je vous souhaite pour 2018 c’est guérir totalement pour enfin profiter des plaisirs de la vie comme d’avoir un enfant par exemple. Bienvenue à toutes sur ce nouveau site, je vous le dédie ! Bonne route à toutes !

Pour recevoir mes prochains articles, inscrivez-vous à ma newsletter :

Publicités

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑